Le champ visuel dépend de la rétine périphérique, qui représente la plus grande partie de la surface rétinienne. Il s'oppose à l'acuité visuelle (nécessaire par exemple à la lecture), qui, elle, dépend de la macula, petite zone rétinienne centrale de moins de 2 mm de diamètre. Par ailleurs, il existe dans le champ visuel une zone, nommée tache aveugle, qui n'est pas perçue. Elle correspond à la papille, petit disque situé près de la macula (du côté du nez), point de départ du nerf optique dépourvu de cellules sensorielles. On ne perçoit pas spontanément la tache aveugle d'un œil.





EXPLORATION DU CHAMP VISUEL

L'étude du champ visuel (ou périmétrie) peut se faire de façon cinétique, avec le périmètre de Goldmann, ou de façon statique, à l'aide de périmètres automatisés (Humphrey, Octopus) qui donnent des résultats nettement plus précis, surtout dans la partie centrale du champ de vision.


ANOMALIES DU CHAMP VISUEL

-  L'amputation est un rétrécissement de la limite périphérique du champ visuel. Dans certains cas, elle est due à un glaucome très évolué ou à une rétinopathie pigmentaire (dégénérescence héréditaire). Dans d'autres cas, l'amputation est due à une atteinte des voies visuelles. Elle siège alors en un endroit précis, entraînant une quadranopsie (amputation d'un quart du champ visuel de chaque œil) ou une hémianopsie (amputation d'une moitié du champ visuel de chaque œil), plus souvent verticales qu'horizontales.
-  Le scotome est une zone aveugle ou à vision faible à l'intérieur du champ visuel due à une atteinte de la rétine ou des voies visuelles. Le sujet peut ne pas le percevoir spontanément ou bien le percevoir comme une tache.